Aller en bas
Iwan Kadehar
Historien
Espèce : Humain
Âge rp : 48 ans
Faction :
  • Empire Fel

Messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre au Mahora Institute Empty Rencontre au Mahora Institute

le Mar 21 Mai - 15:54
Les Holo livres étaient plus nombreux que jamais, les livres papiers réservés aux archives, aux sections et bibliothèques plus anciennes, à quelques collections sur des sujets précis, et parfois, on en trouvait des rayonnages entiers dans certaines bibliothèques des grandes livres, où les usagers les préféraient aux écrans impersonnels. Cette Bibliothèque-ci se nommait Mahora Institute, ou plus simplement Mahora pour les connaisseurs, un lieu très particulier, car même s’il se trouvait au cœur de Nubia, bien plus de choses y étaient acceptées, à partir du moment où ne causait pas de mal à qui que ce soit, bien sûr. Il était possible d’y manier la Force, voire de s’entraîner dans les salles souterraines avec l’autorisation du conservateur, possible de manger, de boire, de fumer pour certains, selon les espaces également, possible de discuter doucement, etc. Les endroits d’un tel type devenaient rares, hélas, et ils en devenaient d’autant plus précieux. Iwan n’était pas venu ici pour le plaisir, il était à la recherche de certains ouvrages très précis, qu’il comptait emprunter, ou acheter s’il le pouvait.

Le seul minuscule problème rencontré était que ces livres n’avaient pas de titres... Ou plutôt, leurs titres avaient été volontairement modifiés lors de la purge de l’an 247, avec certains passages arrachés, effacés, détruits... Des passages qu’il comptait bien restaurer à force de recherches car ils étaient indispensables. En attendant, pour retrouver ces livres, il devait consulter des pages et des pages, de dizaines, voire de centaines d’ouvrages, pour être sûr, d’après ses connaissances, de récupérer le bon. Un travail incroyablement fastidieux et chronophage, définitivement la partie de son travail qui lui plaisait le moins. Tant de personnes dans cette galaxie avaient une dent contre la vérité, décidément ! Iwan faisait flotter les livres tout autour de lui sans vraiment y penser, pour les sortir des rayons, les consulter puis les ranger sans perdre de temps. D’aucun dirait qu’il était inutile d’utiliser la Force pour ça, que ce n’était pas un jouet... Ce n’était pourtant pas pour s’amuser. L’Historien la voyait comme un outil, avant toute chose.

Il n’était guère le seul sensitif de cette salle. Il en ressentait la présence de deux autres. Un homme, tout d’abord, dans une salle de lecture, puis une femme, enfin une jeune fille, quinze ou seize ans au compteur, qui devait appartenir à l’Ordre Jedi. C’était facile de les reconnaître. Les Chevaliers de Fel avaient tous le même sabre laser, avec une poignée standard, à la lame blanche. Les sabres des Jedis avaient des poignées différentes, comme les Siths, sans oublier leur aura de lumière. Là où les chevaliers de Fel se devaient d’être parfaitement neutres et équilibrés. Lui-même était plus dans cette configuration, un savant mélange de gris plutôt qu’une aura lumineuse ou sombre. Il poursuivait ses recherches sans se soucier le moins du monde des quelques commentaires indignés de gens bien trop coincés qu’il pouvait entendre ici et là. Et enfin, enfin, il trouva un des livres qu’il cherchait. Un geste souple de la main et les autres allèrent se ranger sur leurs étagères, sauf deux encore qu’il pensât garder. La traque de la vérité progressait toujours à tous petits pas. Iwan revenait sur ses pas lorsqu’il s’aperçut qu’un type commençait à s’en prendre à la fillette à cause de l’arme qu’elle portait. Ses livres dans les bras, il s’approcha, un large sourire aux lèvres.

“C’est vilain d’embêter les jeunes filles, mon gros. Je vais devoir me fâcher si tu continues.”

Les esprits simples comme celui-là n’étaient pas dur à “soigner”, cela dit. Lorsqu’il se retourna, Iwan se contenta d’une simple persuasion de Force, glissant délicatement sa main libre devant lui en lui murmurant d’un ton serein qu’il devait rentrer chez lui se reposer. L’homme répéta bêtement cette phrase, d’un ton absent, puis tourna les talons. Bien. Iwan se tourna ensuite vers la demoiselle, avec un autre sourire.

“Padawan Jedi, je suppose ? Bienvenue sur Nubia. Vous recherchez quelque chose de précis ?”

_________________
Rencontre au Mahora Institute Aylz
Kara Drayen
Padawan
Espèce : Humaine
Âge rp : 16 ans
Faction :
  • Ordre Jedi

Messages : 24
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre au Mahora Institute Empty Re: Rencontre au Mahora Institute

le Ven 14 Juin - 12:06
Maître Horn avait tenu à venir sur Nubia pour l’extraordinaire bibliothèque qu’elle abritait, disait-il. Kara voyait là une nouvelle journée prévue à l’ennui, mais il lui avait laissé carte blanche et avait simplement tenu à ce qu’elle soit à tel point de rendez-vous à telle heure pour rentrer. En soi, c’était déjà cela, elle était libre de ses mouvements et n’était pas obligée de passer la journée entière la tête plongée dans des livres. Pour le moment, elle avait davantage besoin de découvrir d’autres planètes, d’autres peuples, plutôt que d’apprendre. Elle ressentait comme une envie d’exploration, d’émancipation, sans qu’elle ne se l’explique vraiment. Après tout, maître Horn était très bien avec elle – quoi que coincé à un point inimaginable – et n’était pas aussi contraignant qu’elle l’imaginait les premiers jours de son apprentissage. Et puis… Il faisait partie de sa vie, comment pouvait-elle vraiment évoluer sans lui, aujourd’hui ? Même si Kara le trouvait trop rigide, trop sévère et trop prévisible avec tous ses principes, elle s’était attachée à lui. Et puis, s’il voulait en apprendre davantage sur les Chiss, libre à lui, il avait déjà répété à maintes reprises que la bibliothèque dont ils disposaient chez eux n’était pas suffisamment fournie. Au pire, il suffisait de discuter, non ? Pas besoin de chercher encore, et encore, et encore…

Lorsqu’ils arrivèrent sur Nubia, Kara ne put s’empêcher de jeter un regard partout, d’enregistrer les détails de cette planète, constatant de loin qu’elle avait deux océans et deux continents principaux. C’était cela, sa particularité ? N’avoir que deux océans et deux continents ? D’accord… Pourquoi pas. Mais en approchant, la jeune apprentie nota rapidement que la planète possédait un terrain fortement vallonné avec de nombreuses chaînes de montagnes, très immenses. Immédiatement, de l’excitation grimpa en elle tandis qu’elle s’agitait un peu sur son siège. S’il y avait des chaînes de montagnes aussi grandes, il devait forcément y avoir de la vie à l’intérieur et une activité monstrueuse sous la terre ! Elle en avait entendu vaguement parler, évidemment, mais de là à le voir en vrai. Les réminiscences de ses lectures ou des « cours » donnés par maître Horn à ce sujet ressurgissaient à présent. Mais vagues. Très vagues. Lorsqu’ils se posèrent, Kara continua de regarder partout, comme une enfant à qui l’on autorise la sortie après de longs mois passés enfermé, mais se tenait correctement pour ne pas faire honte à son Maître. Sans même le réaliser, elle restait près de lui alors qu’elle avait quartiers libres. Mais elle voulait voir la bibliothèque de ses yeux, au moins pour savoir où le retrouver ensuite.

Et elle ne fut pas déçue… Cette bibliothèque, du nom de Mahora Institute, était totalement différente des autres qu’elle connaissait jusqu’ici ! A part une… ou deux. En tout cas, c’était rare ! Pas par son architecture, bien sûr, elle avait l’air ennuyeuse et quelconque de l’extérieur, mais à l’intérieur ! Elle voyait des gens manger, s’entraîner, fumer, boire, discuter… En fait, ils avaient rassemblé tous les éléments amusants dans cet endroit. Se divertir, s’instruire et ne pas devoir rester confiné dans un même lieu sans pouvoir se déconcentrer durant plusieurs minutes en étant obligé de sortir. Ici, si l’on voulait se changer les idées, il suffisait de changer de zone ! Il y avait des discussions à voix basse là où n’importe quelle autre bibliothèque réclamait le silence absolu, faisant de la journée un enfer pour quiconque déteste passer des heures le nez collé dans des livres poussiéreux et sans grand intérêt. Mais, comme à chaque fois, la jeune apprentie se faisait violence et tâchait de rester discrète. Plus ou moins. Son maître était déjà parti dans une des salles plus studieuses avec des livres qu’il avait repérés à peine entrés dans la bibliothèque. Au moins, il était dans son élément, ici… Kara, elle, comptait bien visiter les différentes « zones » avant de choisir ce qu’elle allait faire : rester ici ou sortir pour découvrir un peu plus la planète dans les environs immédiats. Après… L’un n’excluait pas l’autre.

Mais la jeune femme sentait des regards se poser sur elle avec insistance, des têtes se lever de leurs livres lorsqu’elle passait sans qu’elle n’en comprenne la raison. Elle ne faisait absolument rien, cette fois, alors quoi ? Elle avait quelque chose sur le visage ? Aucune chance, son maître le lui aurait dit parce qu’il fallait « bien se présenter ». Haussant légèrement les épaules, elle s’engouffra dans un autre rayon en ignorant les regards insistants, optant pour la partie « histoire », histoire de se renseigner un peu plus sur Nubia. Cette planète l’intriguait et ils avaient sûrement des ouvrages sur l’endroit dans cette immense bibliothèque. Elle entama donc ses recherches, prenant tel ou tel ouvrage des rangées susceptible de l’intéresser. A un moment, cependant, elle commit sûrement une erreur car un des livres qu’elle souhaitait attraper était hors de portée. Ne voyant aucun moyen de l’atteindre, ni échelle ni aide, elle utilisa la Force pour juste le faire tomber, rien de mal ! Mais, sitôt le livre attrapé, un homme s’attaqua à elle, l’apostrophant avec un ton agressif. Eh, c’est bon ! Des gens s’entraînaient dans le coin, ce n’était pas un malheureux livre qui allait déranger ! Sans lui laisser l’occasion de riposter, Kara le devança :

Kara - Écoutez, je n’ai fait qu’attraper un livre qui était hors de ma portée. Si vous refusez que j’utilise la Force pour cela, mettez assez d’échelles et de tabourets dans cette bibliothèque!

Mauvais plan. Évidemment. L’homme grimpa directement sur ses grands chevaux et l’accusa de porter une arme, perdant totalement Kara au passage parce qu’elle ne voyait pas de quoi il parlait. Ce qui l’énerva encore plus, certaines personnes tournant la tête vers eux face à la dispute déclenchée. Mais… De quoi parlait-il ? Un homme avec d’autres livres en mains se rapprocha à son tour, celui qu’elle avait vu avec des livres voler autour de lui en arrivant ici, l’empêchant de riposter alors que Kara venait de comprendre le sujet de son mécontentement. Son arme. Celle qu’elle portait toujours, jour et nuit, qu’elle ne comptait certainement pas retirer et qu’elle n’avait même pas considérée en entrant ici tant elle faisait partie de sa tenue.

Inconnu – C’est vilain d’embêter les jeunes filles, mon gros. Je vais devoir me fâcher si tu continues.

Kara attendit une réponse de l’autre homme pour lui refermer la bouche à son tour mais l’inconnu avait déjà glissé sa main devant lui en murmurant des paroles… que l’autre répéta bêtement. D’accord, c’était un faible d’esprit mais elle s’en doutait déjà, vu sa remarque sur son arme. Et l’homme partait, avec ça, la laissant tranquille tandis que les quelques personnes assistant à la scène étaient retournées à leurs occupations. L’inconnu se tourna vers elle, lui souriant alors qu’elle tenait toujours ses livres sous un bras, l’autre main prête à sortir l’arme pour effrayer l’imbécile qui l’avait attaqué. Elle aurait pu s’en sortir seule ! Cette arme, elle ne comptait pas l’utiliser ici, évidemment, mais si le simple fait d’en voir le manche l’effrayait et le mettait en colère… La mettre sous son nez aurait suffi, non ? Avec une petite remarque cinglante en prime.

Inconnu – Padawan Jedi, je suppose ? Bienvenue sur Nubia. Vous recherchez quelque chose de précis ?

Kara – Merci… Oui, je m’appelle Kara Drayen mais comment savez-vous cela ? Je n’ai rien dit et les Jedis ne sont pas les seuls à avoir des armes telles que celle-ci… Je n’ai rien fait d’extravagant comme vous avec tous les livres, tout à l’heure, puis ici avec cet homme. Je cherche seulement des livres sur l’histoire de Nubia et les entraînements en attendant mon maître.

Évidemment, intérieurement, elle connaissait déjà la réponse. De prime abord, Kara comptait attendre que l’inconnu lui réponde mais elle avait un goût de frustration qui lui restait en bouche. Pourquoi était-il intervenu ? Elle aurait pu lui répondre ! L’envoyer balader, lui prouver qu’avoir une arme ne signifie pas être dangereuse, qu’elle avait plus de tenue que lui en cet instant précis. Bon… En réalité, cet homme avait bien fait d’intervenir parce qu’il avait calmé le jeu d’emblée. Mais elle aurait tellement voulu lui répondre et le remettre à sa place. Elle lança un bref regard par-dessus l’épaule de son interlocuteur, vers l’endroit où l’autre homme était parti, déçue. Refermant ses bras sur ses livres, lâchant son arme pour de bon comme elle venait de réaliser qu’elle avait toujours une main posée dessus, la jeune femme reporta son regard sur l’inconnu, ajoutant assez vite :

Kara – Et… Je vous remercie d’être intervenu mais je ne pense pas que cette manière ait été une bonne idée. J’aurais vraiment pu lui répondre sans problème, je ne comptais pas l’attaquer, juste l’effrayer un peu et lui faire comprendre en quoi son comportement était idiot.

_________________
Rencontre au Mahora Institute 9wlg
Iwan Kadehar
Historien
Espèce : Humain
Âge rp : 48 ans
Faction :
  • Empire Fel

Messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre au Mahora Institute Empty Re: Rencontre au Mahora Institute

le Sam 15 Juin - 13:57
"Merci… Oui, je m’appelle Kara Drayen mais comment savez-vous cela ? Je n’ai rien dit et les Jedis ne sont pas les seuls à avoir des armes telles que celle-ci… Je n’ai rien fait d’extravagant comme vous avec tous les livres, tout à l’heure, puis ici avec cet homme. Je cherche seulement des livres sur l’histoire de Nubia et les entraînements en attendant mon maître."

"C’est simple, les Siths ne se baladent pas en public armés, du moins pas de façon visible, et les chevaliers impériaux ont tous la même forme de sabre et le même uniforme. Vous n’appartenez donc ni à l’un ni à l’autre."

De ce point de vue-là, les membres de l’ordre Sith avait au moins le mérite de bien se tenir, si on pouvait dire ça. Leur chef les maintenant dune main de fer, ce n’était un secret pour personne, et ceux le contrariant ne vivaient pas assez longtemps pour s’en vanter. Quant aux chevaliers de Fel, ils se promenaient rarement seuls. Tous avaient le même sabre, à la lame blanche, leurs propres apprentis n’étaient pas envoyés seuls sur le terrain, là où ceux des Jedis, comme probablement ceux des Siths, avaient un peu plus de liberté. Cela, plus l’aura de la demoiselle, et son attitude, prouvait avec beaucoup de facilité qui elle était. En bref, c’était une énigme bien simple, pour une fois. Il convenait de faire attention. Les Jedis avaient beau être parfaitement indépendants, n’importe quel gouvernement pouvait leur tomber dessus, ou sur un de leurs membres, s’ils devenaient une menace pour l’une ou l’autre société.

"Et… Je vous remercie d’être intervenu mais je ne pense pas que cette manière ait été une bonne idée. J’aurais vraiment pu lui répondre sans problème, je ne comptais pas l’attaquer, juste l’effrayer un peu et lui faire comprendre en quoi son comportement était idiot."

"L’effrayer un peu est une forme d’attaque, miss Drayen. C’est vous qui auriez eu des ennuis, derrière, et je vous rappelle que vous et les membres de votre Ordre sont loin d’être en odeur de sainteté. C’est bien ça qui aurait été parfaitement idiot, bien plus que le comportement de ce monsieur. Maintenant, on peut se moquer d’attirer des ennuis, bien sûr, tant qu’on assume derrière."

Et il parlait en connaissance de cause. Les ennuis, c’était très habituel. Pour apaiser également la tension ambiante, il poussa la jeune fille à changer de coin, l’entraînement dans une autre partie de la salle de travail, où moins de monde étudiait, la plupart seuls et en silence. Posant ses propres livres sur un coin d’une table vide, il se présenta à son tour, en serrant la main de la demoiselle. Iwan Kadehar, historien, travaillant pour le compte de l’Empire Fel depuis maintenant un certain nombre d’années. La jeune Padawan ne devait pas avoir vingt ans, selon lui, il lui en donnait aux alentours de dix-sept, peut-être un petit peu moins. La jeunesse et son expressivité, c’était quelque chose. Normal également lorsqu’on avait encore peu d’expérience de la vie. Iwan avait été ainsi, lui aussi, les conflits ne l’effrayaient pas, pour autant, il ne fonçait pas dans ceux qu’il pouvait éviter.

"La plupart des personnes ont peur des sensitifs, c’est comme ça, de nos jours. En rajouter n’aidera pas à la situation, même si dans certaines circonstances, ça peut être amusant. La Confédération, ici, est comme l’Empire, peu douce avec les sensitifs mettant le bazar chez eux."

_________________
Rencontre au Mahora Institute Aylz
Kara Drayen
Padawan
Espèce : Humaine
Âge rp : 16 ans
Faction :
  • Ordre Jedi

Messages : 24
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre au Mahora Institute Empty Re: Rencontre au Mahora Institute

le Lun 22 Juil - 11:34
Inconnu – L’effrayer un peu est une forme d’attaque, miss Drayen. C’est vous qui auriez eu des ennuis, derrière, et je vous rappelle que vous et les membres de votre Ordre sont loin d’être en odeur de sainteté. C’est bien ça qui aurait été parfaitement idiot, bien plus que le comportement de ce monsieur. Maintenant, on peut se moquer d’attirer des ennuis, bien sûr, tant qu’on assume derrière.

Oui, bon… Kara se retint de marmonner pour ne pas manquer de respect à cet inconnu mais elle n’en pensait pas moins. Ce n’était pas une attaque que de l’effrayer ! En tout cas, elle ne comprenait pas où était l’attaque, si ce n’est que cela lui permettait de se défendre. Lui avait fait intrusion dans son esprit pour l’obliger à bouger… Alors, concernant l’attaque, il était allé plus loin qu’elle. La jeune apprentie n’était pas entièrement d’accord avec ces paroles, mais puisqu’il lui avait évité des ennuis, selon lui… Peut-être connaissait-il mieux l’endroit que son maître et elle ? Auquel cas sa réaction avait-elle été logique. Et il observait bien… S’il avait compris qu’elle était apprentie Jedi rien qu’en la regardant quelques secondes, nul doute qu’il soit attentif à tout ce qu’il se passait autour de lui. Kara ne répondit rien, cependant, l’inconnu la poussant à se diriger vers une autre partie de la salle ou de la bibliothèque.

Hum. Suivre un inconnu comme ça, qui avait réalisé qui elle était et à qui elle avait d’ailleurs donné son nom d’emblée, ce n’était pas une super bonne idée. Lui-même ne s’était toujours pas présenté, elle ignorait d’où il venait et qui il était, même s’il ne semblait pas faire partie des deux groupes qu’il avait mentionnés plus tôt. Mais… Soit. Kara n’allait pas adopter une posture défensive directement, c’était trop soudain et dangereux. Et il avait, visiblement, plusieurs coups d’avance sur elle dans chaque situation – son âge et son propre entraînement aidant sans aucun doute. L’apprentie Jedi jeta un œil à la partie de la salle dans laquelle ils se trouvaient maintenant. Plus calme, moins fréquentée, plus tranquille. Les seules personnes présentes ici étaient seules et ne faisaient aucun bruit. Ce n’est qu’à cet instant que l’inconnu posa ses livres sur la table à côté d’eux, se présentant enfin à Kara en lui serrant la main. Iwan Qadehar, un historien travaillant pour l’Empire Fel. Rassemblant vite fait les informations qu’elle avait sur l’Empire Fel, elle élimina plus ou moins la menace que pouvait représenter cet homme. Pour l’instant.

Iwan – La plupart des personnes ont peur des sensitifs, c’est comme ça, de nos jours. En rajouter n’aidera pas à la situation, même si dans certaines circonstances, ça peut être amusant. La Confédération, ici, est comme l’Empire, peu douce avec les sensitifs mettant le bazar chez eux.

Kara – Mais je ne comptais pas mettre le bazar…, se défendit-elle. Seulement, je ne comprenais pas pourquoi cet homme m’agressait, j’oublie toujours que je porte une arme. Et je n’ai fait que prendre un livre qui était hors de ma portée ! Alors, lorsqu’il a commencé à m’attaquer sans raison, dans ma tête, il était impossible que je me laisse faire. Je comptais seulement lui faire peur avec quelques paroles, rien de plus…

Ce n’était pas mal en soi, si ? Juste se défendre ! Elle avait le droit, elle ne devait pas non plus se laisser faire sous prétexte que les autres n’admettaient pas vraiment les sensitifs. Jusqu’ici, cette bibliothèque lui plaisait beaucoup parce qu’elle pouvait s’entraîner sans crainte. Mais, à cause de cet événement, elle risquait de la trouver aussi ennuyeuse que les autres qu’ils avaient déjà visitées, avec maître Horn. Passer son temps dans les livres, très peu pour elle, elle faisait déjà de gros efforts pour étudier ce qu’il fallait. Par chance, elle retenait assez vite… Cela lui évitait d’y passer bêtement des heures et des heures, toujours bloquée à la même notion. Elle jeta un regard las autour d’elle, puis sur les livres que son interlocuteur avait posés sur la table, et sur les siens également. Les bibliothèques n’étaient pas un endroit pour elle, visiblement. Même dans celle-ci qu’elle trouvait bien, de prime abord, ils n’étaient pas les bienvenus. Uniquement parce qu’ils faisaient partie de l’Ordre Jedi…

Kara – Si, dans cette bibliothèque, on ne peut que lire et étudier, elle n’est plus si intéressante que cela. Je pensais pouvoir me renseigner un peu avec ces quelques livres, mais je ne comptais clairement pas y passer la journée. Pas comme vous, avec cette grosse pile… J’avais remarqué un endroit pour s’entraîner, c’est pour cela que j’ai décidé de me renseigner sur la planète. Elle m’intrigue vraiment et j’aurais souhaité en savoir plus. Une bibliothèque qui promet de permettre beaucoup de choses… Je ne suis pas un exemple de sagesse, loin de là, mais je vous assure que je n’ai rien fait de mal. Pourquoi personne ne vous a rien dit, tout à l’heure ? Je vous ai vu faire voler tous ces livres autour de vous.

_________________
Rencontre au Mahora Institute 9wlg
Contenu sponsorisé

Rencontre au Mahora Institute Empty Re: Rencontre au Mahora Institute

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum